Cheesecake Normandy

Aujourd’hui, recette réalisée en binôme avec Elodie pour le salon du blog culinaire #8, la première réalisation de cette recette a été un joli fiasco (un batteur qui lâche, du pop-corn pour un régiment, des cornets qui n’y ressemblent pas, de la pâte sablée qui casse), donc maintenant on est prêtes pour faire cette recette en démo 😉

C’est donc une cheesecake sans cuisson, réalisé en portion individuelle au bon goût de pommes et de caramel, bienvenue en Normandie !

 

DSC_0726

 

Ce qu’il te faut (pour une dizaine de pièces) :

  • Pour la pâte sablée :
    • 200g de farine
    • 1/2 cuillère à café de sel
    • 115g de beurre
    • 1 jaune d’oeuf
    • 2 à 3 cuillères à soupe d’eau
    • cannelle
  • Pour l’appareil à cheesecake :
    • 300g de Philadelphia (ou autre fromage frais)
    • 75g de sucre
    • 15cL de crème liquide entière
  • Pour le caramel au beurre salé :
    • 50g de sucre
    • 5cl de crème liquide
    • 30g de beurre demi-sel (en petits morceaux)
  • Pour la compotée de pommes:
    • 4 pommes
    • 2 cuillères à soupe de sucre vanillé
    • 20g de beurre
    • cannelle
    • Calvados (de Normandie bien sur, au hasard : Père Magloire ^^ )
  • Pour la décoration :
    • quelques pop-corns
    • 30g de sucre

 

Au boulot :

 

  • La pâte à tarte

Dans un bol, on bat le jaune d’œuf et l’eau.

Dans un saladier, on mélange la farine, le sel et le beurre coupé en petits morceaux. Avec tes petites mains, tu mélanges jusqu’à ce que ça devienne friable. On ajoute la cannelle puis le mélange œuf-eau et on mélange à la fourchette.

Tu termines en pétrissant (à la main) ta pâte sur le plan de travail. Si la pâte est encore trop friable, on peut ajouter un peu d’eau (une cuillère à soupe d’eau).

Une fois que la pâte ne colle plus au plan de travail, on forme une boule qu’on emballe dans du film alimentaire. On laisse reposer 30 minutes au réfrigérateur avant de l’étaler au rouleau.

On découpe des cercles avec un emporte-pièce (à défaut un bol) que l’on dépose sur un moule à muffin retourné (ce qui va permettre de former les petites caissettes).

On laisse reposer au réfrigérateur une dizaine de minutes. Pendant ce temps, on préchauffe le four à 180°C.

On enfourne pour 20 minutes (en surveillant).

 

  • L’appareil à cheesecake

On place la crème liquide, les fouets et le saladier au réfrigérateur.

On commence par battre le fromage frais jusqu’à avoir une texture homogène. On ajoute ensuite le sucre.

On verse la crème liquide dans le saladier sortant du réfrigérateur et on bat de manière à monter la crème en chantilly.

On mélange délicatement la chantilly (en 3 fois) à la première préparation

On réserve au réfrigérateur dans une poche à douille.

 

  • Le caramel

On place le sucre dans une casserole et on le chauffe doucement.

Pendant ce temps, on réchauffe la crème liquide. Dès que le caramel a une jolie couleur, on ajoute la crème liquide, on mélange bien avant d’ajouter le beurre.

On verse immédiatement dans les petites caissettes en pâte sablée.

 

  • Les pommes caramélisées

On lave et on épluche les pommes puis on les découpe en dés.

Dans une poêle, on fait fondre le beurre, on ajoute les dés de pommes, le sucre vanillé et la cannelle. On les laisse revenir quelques minutes (une petite dizaine).

On verse le Calvados et on fait flamber, on laisse réduire encore quelques minutes.

On les laisse refroidir avant de les mettre dans les petites caissettes.

 

  • Pop-corn

On fait chauffer doucement le sucre de manière à avoir un joli caramel à sec, on y verse les pop-corn et on mélange. On étale sur une plaque.

 

  • Montage

Dans les petites caissettes en pâte sablée, on a donc déjà le caramel et les pommes, on ajoute l’appareil à cheesecake (à la poche à douille) et on met quelques pop-corn pour décorer dessus.

On réserve au réfrigérateur pour au moins une heure.

 

 

Plus qu’à déguster 😉

DSC_0728 DSC_0716 DSC_0709 DSC_0740

2 commentaires sur “Cheesecake Normandy

  1. très jolie réalisation, et après avoir eu la chance de voire la photo du fouet électrique cassé lors de notre rencontre au salon du blog, je suis sûre que celui ci a eu en fait les pattes coupées devant la beauté de la réalisation 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *